CAP Art et Techniques de la Bijouterie (3 options)

Code RNCP : RNCP36336

Code NSF : 223 : Métallurgie (y.c. sidérurgie, fonderie, non ferreux…)

Formacode : 45529 : BJO

Code ROME : B1603 – Réalisation d’ouvrages en bijouterie, joaillerie et orfèvrerie

Code CPF : 240304

Eligible au CPF :

CAP Art et Techniques de la Bijouterie

Pour ce programme, nous sommes partenaires de

  • • Seul le programme option Bijouterie-Joaillerie est éligible
  • • Un programme idéal pour débuter et gagner rapidement en intensité !
  • • Environ 1000 heures de cours en face à face pédagogique.
  • 140 jours de formation, de 9H à 17H en atelier
  • • 2 semaines d’enseignements sont consacrées à la gemmologie et au Marketing appliqué à la Joaillerie
  • • Cette formation est éligible à tous
  • • Cette formation est sanctionnée par l’obtention du CAP Art et Techniques de la Bijouterie option Bijouterie-Joaillerie
  • • Toutes les options sont éligibles à l’Alternance
  • • Environ 800 heures de cours en face à face pédagogique répartis sur deux années, à raison d’une semaine de formation par mois. Le reste du temps est passé en entreprise dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.
  • • de 9H à 17H en atelier
  • • Cette formation est sanctionnée par l’obtention du CAP Art et Techniques de la Bijouterie

Tous nos intervenants sont des professionnels en activité. Un ou plusieurs stages (d’un mois minimum) sont réalisés en fin d’année.

La CAO et l’Histoire de l’Art font partis du socle commun d’enseignement. Un cours est dispensé chaque semaine.

3 options sont envisageables :

  • 💎 Bijouterie
  • 💎 Sertissage (attention, cette formation n’est accessible qu’aux titulaires du CAP ATBJ option Bijouterie ou au titulaires d’une MC Joaillerie)
  • 💎 Polissage (attention, cette formation n’est accessible qu’aux titulaires du CAP ATBJ option Bijouterie ou au titulaires d’une MC Joaillerie)

Chaque année, l’Académie des Métiers d’Art s’associe à une entreprise dans le cadre du parrainage du CAP Art et Techniques de la Bijouterie (3 options).

En début d’année, le parrain pose une question, centrée sur l’une de ses problématiques (marketing, fabrication, création) à laquelle les élèves doivent répondre sous la forme d’un mémoire et d’une soutenance devant Jury.

Ce travail a donné lieu à de très belles réalisations au fil des années sous l’égide de Swarovski, Lorenza Paris, Mathon Paris, Agatha Paris, Piat , le SPEF !

L'essentiel

Le titulaire du CAP Art et techniques de la bijouterie-joaillerie exerce son activité, à partir de consignes précises, sous l’autorité et le contrôle de l’artisan chef d’entreprise ou du responsable d’atelier.

Selon l’option correspondant au champ professionnel retenu, il réalise :

  • – des pièces de bijouterie-joaillerie faisant appel à des techniques d’assemblage simples (option bijouterie-joaillerie) ;
  • – la finition et le polissage de pièces ne comportant pas de difficultés techniques particulières (option polissage-finition) ;
  • – des sertissages de base sans complexité (option bijouterie-sertissage).

Son activité répond à cinq grandes fonctions :

  • Information : analyse de la demande et de la finalité du produit ; identification des indications techniques portées sur la fiche de travail ; lecture et décodage d’un dessin technique.
  • Préparation : analyse d’une fiche de fabrication ; sélection des moyens et des procédés ; approvisionnement du poste de travail ; complément selon option de trois à quatre tâches spécifiques de préparation.
  • Réalisation : fabrication des éléments ; vérification de la conformité et de la qualité de la réalisation ; complément selon option de trois à quatre tâches spécifiques de réalisation.
  • Maintenance : gestion et entretien du poste de travail ; entretien et réglage périodique des matériels utilisés.
  • Communication : exploitation de l’information relative notamment aux évolutions techniques et esthétiques ; tenue à jour des documents techniques et iconographiques ; participation à l’accueil des clients et fournisseurs ; contribution au bon fonctionnement, à la valorisation et à la sécurité de l’entreprise.

Option Bijouterie-joaillerie
Analyse technologique d’un ouvrage (correspond à l’épreuve EP1 : Analyse d’une situation professionnelle) :
– Identifier, analyser la demande
– Rechercher, sélectionner les informations
– Etablir la chronologie des phases de travail
– Sélectionner les moyens et les procédés
– Communiquer oralement, graphiquement, par écrit

Réalisation des opérations de fabrication, d’assemblage, de finition et de contrôle (correspond à l’épreuve EP 2 : Réalisations techniques) :
– Organiser, approvisionner le poste de travail – Effectuer les opérations de mise en volume de base – Effectuer les opérations de fabrication ou les prestations de base – Opérer les travaux de finition, de contrôle et vérifier la bienfacture – Effectuer les opérations de mise en volume – Réaliser les travaux de montage, d’assemblage – Opérer les travaux de finition, de contrôle et évaluer la bienfacture – Organiser la restitution des matières d’oeuvre confiées.

Option Bijouterie-sertissage
Analyse technologique d’un ouvrage (correspond à l’épreuve EP1 : Analyse d’une situation professionnelle) :
– identifier, analyser la demande
– rechercher, sélectionner les informations
– établir la chronologie des phases de travail
– sélectionner les moyens et les procédés
– communiquer oralement, graphiquement, par écrit

Réalisation des opérations de fabrication, d’assemblage, de finition et de contrôle (correspond à l’épreuve EP 2 : Réalisations techniques)
– organiser, approvisionner le poste de travail – effectuer les opérations de mise en volume de base – effectuer les opérations de fabrication ou les prestations de base – opérer les travaux de finition, de contrôle et vérifier la bienfacture – effectuer les opérations de sertissage- joaillerie – sélectionner et effectuer les opérations de nettoyage – assurer la finition requise en joaillerie – organiser la restitution des matières d’oeuvre confiées.

Option polissage-finition
Analyse technologique d’un ouvrage (correspond à l’épreuve EP1 : Analyse d’une situation professionnelle) :
– identifier, analyser la demande – rechercher, sélectionner les informations – établir la chronologie des phases de travail – sélectionner les moyens et les procédés – communiquer oralement, graphiquement, par écrit

Réalisation des opérations de fabrication, d’assemblage, de finition et de contrôle (correspond à l’épreuve EP 2 : Réalisations techniques)
– organiser, approvisionner le poste de travail – effectuer les opérations de mise en volume de base – effectuer les opérations de fabrication ou les prestations de base – opérer les travaux de finition, de contrôle et vérifier la bienfacture – effectuer les opérations de préparation de la pièce – réaliser les travaux de finition et de polissage – opérer les travaux de finition, de contrôle du polissage, et vérifier la bienfacture – organiser la restitution des bijoux et éléments reçus.

Si vous ne possédez pas de diplôme du BAC ou équivalent, vous devrez passer les épreuves suivantes :

Français

Communiquer : écouter, dialoguer et s’exprimer; Reformuler, à l’écrit ou à l’oral, un message lu ou entendu; Évaluer sa production orale ou écrite en vue de l’améliorer; Lire, comprendre et présenter des textes documentaires ou fictionnels, des œuvres littéraires et artistiques; Rendre compte, à l’oral ou à l’écrit, d’une expérience en lien avec le métier

Histoire-géographie-enseignement moral et civique

Maîtriser et utiliser des repères chronologiques et spatiaux : mémoriser et s’approprier les notions, se repérer, contextualiser; S’approprier les démarches historiques et géographiques : exploiter les outils spécifiques aux disciplines, mener et construire une démarche historique ou géographique et la justifier, collaborer et échanger en histoire-géographie; Construire et exprimer une argumentation cohérente et étayée en s’appuyant sur les repères et les notions du programme; Mettre à distance ses opinions personnelles pour construire son jugement; Mobiliser ses connaissances pour penser et s’engager dans le monde en s’appropriant les principes et les valeurs de la République

Mathématiques et physique-chimie

Rechercher, extraire et organiser l’information; Proposer, choisir, exécuter une méthode de résolution ou un protocole opératoire en respectant les règles de sécurité; Expérimenter, utiliser une simulation; Critiquer un résultat, argumenter : contrôler la vraisemblance d’une hypothèse, mener un raisonnement logique et établir une conclusion; Rendre compte d’une démarche, d’un résultat, à l’oral ou à l’écrit en utilisant des outils et un langage appropriés

Éducation physique et sportive

Développer sa motricité; S’organiser pour apprendre et s’entraîner; Exercer sa responsabilité dans un engagement personnel et solidaire : connaître les règles, les appliquer et les faire respecter; Construire durablement sa santé; Accéder au patrimoine culturel sportif et artistique

Langue vivante étrangère

L’épreuve de langue vivante étrangère a pour objectif de vérifier, au niveau A2 (utilisateur élémentaire de niveau intermédiaire) du CECRL (art. D.312-16 du CE), les compétences du candidat à : Comprendre la langue orale, Comprendre un document écrit, S’exprimer à l’écrit, S’exprimer à l’oral en continu, Interagir à l’oral, dans des situations de la vie quotidienne, sociale et professionnelle

Pour chacune des ces épreuves, nous vous proposerons de nombreuses ressources pédagogiques ainsi que de nombreux sujets d’examens. Ces matières ne feront pas l’objet d’une évaluation spécifique en centre de formation.

Toutes les blocs de compétences seront validés en ponctuel, c’est à dire, après avoir passé des épreuves en fin d’année, évaluées par un jury extérieur.

Tous les candidats, alternants ou stagiaires de la formation professionnelle, devront s’inscrire sur la plateforme cyclades afin de déposer les éventuels justificatifs de dispenses d’épreuves et échanger avec le SIEC qui organise les épreuves. Cette inscription sera réalisée à l’Académie des Métiers d’Art, en salle informatique. Un membre de l’équipe vous accompagnera dans la démarche.

Description des modalités d’acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Décret n° 2016-772 du 10 juin 2016 relatif à la reconnaissance de l’acquisition de blocs de compétences par les candidats préparant l’examen du certificat d’aptitude professionnelle dans le cadre de la formation professionnelle continue ou de la validation des acquis de l’expérience.

Le référentiel de certification est organisé en unités constitutives d’un ensemble de compétences et connaissances cohérent au regard de la finalité du diplôme. Il peut comporter des unités dont l’obtention est facultative. Chaque unité correspond à un bloc de compétences et à une épreuve.

Les candidats s’inscrivent à l’examen du diplôme. Ils reçoivent, pour les unités du diplôme qui ont fait l’objet d’une note égale ou supérieure à 10 sur 20 ou d’une validation des acquis de l’expérience, une attestation reconnaissant l’acquisition des compétences constitutives de ces unités du diplôme, et donc des blocs de compétences correspondant

Le diplôme est obtenu par l’obtention d’une note moyenne supérieure à 10/20 à l’ensemble des épreuves. Le candidat ayant déjà validé des blocs de compétences peut être dispensé des épreuves correspondantes.