La recherche de financement est la deuxième étape du projet de formation. Il existe de très nombreux dispositifs : pour vous repérer, faites un point sur votre situation personnelle. Que faites vous ? A quel acteur institutionnel êtes vous rattaché (Pole Emploi, Agefiph, etc.) ?

  • Le CPF (Compte Personnel de Formation), considéré comme une révolution du DIF est un dispositif qui permet de cumuler un quota d’heures (20 heures par an pendant 5 ans) utilisables dans le cadre d’un projet de formation qui viserait un diplôme. Le dispositif est encore en évolution et sera emmenè à changer avec la réforme en cours. Plus d’info ici.
  • Le CIF : le Congé Individuel de Formation est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée. Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF). Voici le lien du FONGECIF Ile de France.
  • Le contrat de professionnalisation
    Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de certaines allocations ou contrats. Son objectif est de leur permettre d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter leur formation initiale par une qualification complémentaire en vue d’accéder à un poste déterminé dans l’entreprise. Les bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans révolus sont rémunérés en pourcentage du Smic selon leur âge et leur niveau de formation, les salariés âgés de 26 ans et plus perçoivent une rémunération qui ne peut être ni inférieure au SMIC ni à 85 % du salaire minimum conventionnel. Ce contrat ouvre droit pour l’employeur, pour certaines embauches et dans certaines limites, à une exonération de cotisations patronales de sécurité sociale. Plus d’informations ici.
  • Les régions, le Pôle Emploi proposent également des dispositifs de financement important. Deux exemples :
    • L’AIF (Aide Individuelle à la Formation) proposé aux demandeurs d’emploi sur tout le territoire. Voir ici.
    • La Nouvelle Aquitaine propose une aide de 2000 €.
    • La Région Normandie propose le dispositif Qualif Individuel.
    • Il existe de nombreux exemples. Sollicitez les acteurs de votre territoire !
  • En cas de handicap reconnu, vous pouvez solliciter l’AGEFIPH
  • Pour vos financements personnels, vous pouvez vous adresser à notre partenaire bancaire en joignant Magali Renier, CIC Pelleport, au 01 56 75 67 07.

Tous les éléments réglementaires concernant les possibilités de financement de la formation Professionnelle se trouvent sur le site du Ministère du Travail, de l’Emploi de la Formation Professionnelles et du Dialogue Social.

Le dossier de la Formation Professionnelle étant sensible, il fait régulièrement l’objet de modifications. Pour preuve, un chantier colossal a été mis en oeuvre par le gouvernement actuel pour proposer une réforme constructive et plus opérationnelle pour les individus.

De fait, les informations présentées ici sont une restitution des avancées de ce projet en Avril 2018.

Pour ne pas faire d’erreur, reportez-vous systématiquement au lien proposé. En cas de questions, prenez rendez-vous directement à l’Académie des Métiers d’Art !